Annuaire associatif

Newsletter

Plan de ville

Sortir

Tribune politique

Comme dans le magazine municipal "Villeneuve&vous", les groupes politiques disposent de cet espace d'expression. Les textes publiés sur cette page n'engagent que leurs auteurs.

Date de mise à jour : novembre 2019

  

Groupe des élu-e-s du Front de Gauche

Quid de nos retraites ?

« Réformer le système des retraites », les gouvernements libéraux se succèdent, et c’est toujours la même rengaine ! Le Président Macron ne déroge pas à la règle ; nos retraites sont à nouveau dans le viseur de l’exécutif. L’objectif ? Faire converger la quarantaine de régimes de retraite en un système « universel  par points où « 1 euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé ». Mais cette fois, le gouvernement avance à pas de loup. Terrorisé à l’idée de déclencher une nouvelle colère en jaune, il reste très évasif lorsqu’il s’agit de s’exprimer sur l’avancement de l’âge du départ en retraite, ou la diminution des pensions perçues.

Alors, QUID de nos retraites, combien toucherons nous et au prix de quel recul d’âge de départ ? Le Collectif Nos retraites a épluché les données publiques disponibles pour établir les conséquences de la future réforme en comparant les situations de salariés qui partiront prochainement à la retraite avec ceux qui partiront 30 ans plus tard.

Pour des carrières identiques, le niveau des pensions chutera de 15 à 23 %. Pour conserver le même niveau, il faudra travailler au moins trois ans de plus, ainsi un fonctionnaire ou un salarié du privé né en 1990, ayant eu une carrière ininterrompue depuis ses 22 ans, devra partir après 67 ans pour toucher le même niveau de pension que son collègue né en 1961, ayant eu la même carrière.

Pour espérer vivre dignement à la retraite, il faudra donc travailler plus. Le gouvernement ne laisse pas d’autre choix. Mais des carrières aussi longues ne seront pas accessibles à tous, loin de là : en 2018 déjà, à 62 ans, une personne sur deux n’est plus au travail, mais au chômage, en préretraite, en invalidité ou au RSA.

A l’image du collectif Nos Retraites, qui souhaite un débat public clair sur la réforme préparée par le Gouvernement, les élu.es du Groupe Front de Gauche se tiennent à vos côtés pour défendre notre système de retraites ; le 5 décembre, nous répondrons à l’appel des organisations syndicales, aux côtés des salariés, des retraités et des privés d’emplois pour exiger le maintien du système de retraites par répartition à taux pleins, la revalorisation des salaires et pensions, et le départ à 60 ans, et 55 pour les travaux pénibles.

Suivez notre actualité

Facebook : Front de gauche VSG · Site : www.frontdegauchevsg.fr

 

groupe des élu-e-s PS-PRG

Privatisation d’Orly – signons la pétition !

Protégeons un service public stratégique

ADP est un acteur économique majeur qui représente près de 600 000 emplois directs et indirects soit 2,2% de l'emploi en France et 1,4% du PIB ! C’est aussi un domaine foncier de près de 7 000 hectares sur lesquels la puissance publique perdra la main en termes d'aménagement du territoire et pour le seul profit des promoteurs immobiliers. Voisins immédiats d’Orly, nous devons nous mobiliser pour que l’Etat garde la maîtrise sur le développement de cet aéroport afin que nous ne soyons pas impactés par de nouvelles nuisances.

Empêchons un hold-up financier

Pourquoi vendre une entreprise dont le chiffre d'affaires a augmenté de 70% en 10 ans et dont les bénéfices ont augmenté de 127% sur la même période ? Pourquoi vendre une entreprise qui rapportera 185 millions d'euros de dividendes à l'État en 2019 ? Le gouvernement brade notre patrimoine, souvenons-nous du scandale de la privatisation des autoroutes du gouvernement de Villepin !

Participons à une initiative démocratique inédite

Malgré les pressions du gouvernement et à l'initiative des parlementaires socialistes, 248 sénateurs et députés de tous bords ont lancé la procédure de référendum d’initiative partagée pour faire d’ADP un service public national. Depuis le 13 juin, un site de recueil des signatures est ouvert : https://www.referendum.interieur.gouv.fr. C'est à nous, citoyens, de transformer l'essai ! Nous avons 9 mois pour recueillir 4,7 millions signatures afin d'organiser le premier référendum d'initiative partagée de notre histoire !

Guillaume Poiret, Laurent Dutheil, Bénédicte Bousson-Janeau, Myriam Gaye, Mubbashar Khokhar, Stéphanie Alexandre, Sabah Cabello-Sanchez.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Groupe France Insoumise

La désorganisation de l’école en marche

Le 2 septembre dernier le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, s’auto-complimenter en définissant la rentrée scolaire comme « l’une des meilleures » qu’il ait connu avec « moins de problèmes sociaux et d’organisation ». Ironie ou goût prononcé pour le déni ? Le 21 septembre, Christine Renon, directrice d’école à Pantin mettait fin à ses jours après s’être pourfendue des conditions de travail des enseignants. Ce geste a une dimension collective, il exprime la profonde détresse du personnel enseignant.

A Villeneuve-Saint-Georges nous n’échappons hélas pas à cette désorganisation qui impact aussi l’apprentissage des enfants. CP et CE1 dédoublés dans les écoles en éducation prioritaire sans moyens supplémentaires, menaces de suppression de classes à chaque rentrée… est-ce vraiment nécessaire de dépeindre le tableau ?

Les élu-e-s du groupe FI, citoyennes et citoyens

https://villeneuvesaintgeorgesinsoumise.fr   · Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.01.43.86.38.45

 

                                                                                                                           

groupe "agir pour villeneuve" (Divers droite-DLF)

Les « Maisons France Services », un palliatif à l’abandon des territoires.

Les Villeneuvois voient progressivement disparaitre les services publics de leur ville.

Ce fut d’abord les bureaux annexes de la Poste, de la Caisse d’Allocations Familiales et de la Sécurité Sociale, le CIO, le transfert des services de l’OPH à IVRY et prochainement ceux du Trésor public.

Il ne suffit pas de protester contre cette politique de désertification des territoires, à grand renfort de  tracts et de banderoles, il faut réagir avec les moyens que l’État donne aux communes.

Le dispositif des Maisons France Services annoncé en avril dernier par le gouvernement permet aux communes qui en font la demande de créer des guichets d’accueil du public regroupant des services de la CAF, La Poste, les services des ministères de l’Intérieur, de la Justice et des Finances Publiques, de l’Assurance maladie et la Caisse d’assurance vieillesse. A noter que la SNCF et Gaz de France pourraient s’associer à ce dispositif car ils sont partenaires dans certaines « maison des Services » qui existent déjà.  Ce socle de services proposé aux habitants pourra être complété par la ville en fonction des besoins locaux.

La commune devra proposer les locaux et deux agents formés à l’accueil du public. Une subvention de 30 000 euros par an serait accordée aux communes bénéficiaires, certes notoirement insuffisante mais c’est un choix que devront assumer les municipalités.

Neuf implantations ont été annoncées par le préfet dans le Val de Marne, principalement dans les quartiers prioritaires et à terme une par canton. A Villeneuve, plus importante ville du canton, les opérations de rénovation urbaine en cours pourraient permettre de prévoir une localisation de cet équipement notamment dans le centre ville.

Aucune information municipale n’a été donnée à ce sujet, c’est pourquoi par courrier du 2 octobre j’ai demandé à Mme la maire d’inscrire de toute urgence la candidature de Villeneuve-Saint-Georges dans ce processus des « Maisons France Services » ; c’est une opportunité unique à saisir pour améliorer les conditions de vie pour tous.

Philippe Gaudin du groupe "Agir pour Villeneuve"
http://www.agirpourvilleneuve.com

 
 

Groupe Villeneuve-Saint-Georges sécurité (soutenu par le RN)

Texte non fourni.


 

 

Les écologistes (soutenu par EELV)

Encore plus de pollution

Le 19 avril dernier, Mme Le Maire délivrait un permis à la société VEOLIA, afin d’autoriser cette entreprise à modifier les caractéristiques d’un hangar implanté dans la ZI des Graviers.

Ce bâtiment reçoit aujourd’hui des biodéchets (résidus alimentaires et végétaux), qu’il traite (9,6 t/jour). Le volume accueilli sera multiplié par 20. D’où un trafic conséquent, sachant que seule la route sera utilisée. Avec un risque lié aux odeurs et aux micro-organismes.

Cette demande est soumise à accord du préfet, d’où une enquête publique initiale obligatoire. Le SYAGE est défavorable. Au niveau de la santé du personnel, on sait que le hangar sera situé sous 3 lignes THT. Aucun débat n’a à ce jour été lancé par les élus.

Birol BIYIK
Blog : https://www.villeneuvepourtous.com
Page et groupe facebook : https://www.facebook.com/birol94190/ · E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Villeneuve tous unis c'est le moment (divers pluriels)

Texte non fourni.

 

Les républicains

Texte non fourni.

 

La république en marche

A PROPOS DU RER D

Villeneuvois, savez vous que votre RER D est utilisé quotidiennement par 662000 usagers ( source SNCF )

L’augmentation, en un an, a été de 47000 personnes ( +2,2% ).

Cette croissance importante du trafic explique la perception de dégradation progressive du service..

Les dysfonctionnements, retards,wagons bondés et difficultés de tous ordres s’accumulent.

Il est urgent qu’Ile-de-France Mobilités et les opérateurs réagissent.

Michel FAÏSSE

 

 

 

 

                                                                                                     

Recherche

Vos démarches

L'application de la Ville !

 

 

Villeneuve en photo